T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Le Sept numéro 132 - juin 2010

Le Sept numéro 132 - juin 2010

Dernier ajout : 30 septembre 2010.


Derniers articles

  • Point de vue d’une étudiante

    article proposé le 30 septembre 2010, par Monéra
    Popularité: 5 étoiles ! 1 commentaire

    Le Mirail est un quartier où règne la diversité tant culturelle que générationnelle. Entraide, partage et échange sont des valeurs qui circulent dans ce quartier.
    Longtemps territoire de transition entre ville et campagne, les banlieues représentent aujourd’hui un espace de diversifié, souvent mal connu.
    Certains préjugés négatifs laissent prétendre que les jeunes issus de ce milieu ne veulent pas s’intégrer dans la société. Ainsi, il est très difficile pour eux de s’insérer professionnellement car (...)

    (lire la suite)

  • « Justice pour les Chibani-a-s »

    Pour le droit des Chibani-ias à vivre dignement entre ici et là-bas

    article proposé le 30 septembre 2010, par Le collectif Justice et Dignité pour les Chibanis-ias
    Popularité: 5 étoiles !

    Les conditions de vie des « vieilles » personnes retraitées immigrées vivant en France restent soumises à des restrictions, et des freins majeurs qui contraignent aujourd’hui leur droit de vivre dignement entre ici et là-bas, entre logiques discriminatoires et inégalités sociales. Déjà dès leur arrivée en France dans les années 60 ou 70, pour beaucoup de ces hommes et femmes, il a fallu se battre contre le rejet et le racisme en vigueur, vivre pour certain-e-s dans la plus grande indignité (bidonville…), (...)

    (lire la suite)

  • Slam

    article proposé le 30 septembre 2010, par Sidi Mohamed Nemmiche
    Popularité: 5 étoiles !

    Poète slameur, Sidi Mohamed voit ainsi sa vie et son quartier :
    “Avoir espoir et de se donner la chance d’avoir ou plutôt de vivre au futur dans un monde meilleur.
    Le slam, comme a dit ma sœur, serait-il l’hymne de mon caractère et de mon quartier ?
    J’ai vu de mes propres yeux comment nous y arrivons autrement, sans le luxe de partir. Le toucher est sentiment de liberté imperceptible techniquement, ce en quoi tu dois croire.
    Celui qui a besoin de ce qu’il veut et qui ne veut pas ce dont il a (...)

    (lire la suite)


Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster